Logo OfficeEasy

Antennes GSM omnidirectionnelles

À force de persévérance, Free Mobile est parvenu, malgré son retard au démarrage, à rattraper en partie ses concurrents. Grâce à ses stratégies audacieuses et à sa logique de prix cassés, Free Mobile fait désormais partie des leaders sur le marché du mobile et de la 4G.

Pour bien comprendre la démarche du groupe, il est intéressant de puiser dans son parcours pour déceler les mystères de sa montée en puissance. Mais on ne va pas se mentir, malgré ce grand succès aux yeux du public, Free Mobile est toujours bien en deçà de ses concurrents en termes de couverture de réseau. Avec 88 % du territoire en 2017, 7 000 antennes 3G et 7 816 sites actifs en 4G, Free Mobile a encore un peu de chemin à faire avant d'arriver au niveau d'Orange, SFR et Bouygues Télécom.

Mais de tous les opérateurs mobiles, c'est souvent Free Mobile que les Français préfèrent. Ses tarifs très accessibles sont un des arguments de poids lui permettant de se démarquer de la lourde concurrence.

La stratégie inédite de Free Mobile

Free se lance dans le mobile en 2002, mais c'est en 2012 qu'il signe un véritable tour de force. À l'époque, Xavier Niel met en place une stratégie en totale rupture avec ce que proposent ses principaux concurrents. Plutôt que communiquer sur ses services, Free Mobile met en avant ses prix complètement cassés. Une pièce de deux euros, c'était ça le message phare du groupe. Deux euros, soit le prix à allouer pour un abonnement mobile basique. Cette proposition presque indécente de tarif attire davantage les jeunes disposant d'un budget serré. Et le résultat de cette communication est bel et bien là puisque les concurrents commencent à leur tour à tirer leurs prix vers le bas.

Ces bas prix s'accompagnent d'une simplicité inégalée en termes d'offres proposées. Seulement deux forfaits mobiles sont mis à disposition des abonnés : 2 € ou 19,99 € par mois, et sans aucun engagement. Des réponses claires à ceux qui souhaitent choisir rapidement un forfait mobile. Free Mobile parvient à associer son offre mobile avec son offre internet. Toujours dans une logique de diminution des prix, conjuguer deux formules permet des remises tarifaires importantes.

Le réseau tangible, mais accessible de Free Mobile

Malgré son offre mobile intéressante, il est vrai que le réseau dont dispose Free Mobile est bien inférieur à celui de ses concurrents. Son réseau 3G est établi via seulement 7 000 antennes, soit deux à trois fois moins que SFR, Orange ou Bouygues Télécom. Concernant la 4G, ce n'est pas mieux, puisque 7 816 sites actifs étaient recensés en février 2017, soit une couverture de 65 % de la population française. Il semblerait qu'entre économies et bon réseau, il faille choisir, car il n'est pas rare que les abonnés émettent leur mécontentement auprès de ce réseau tangible.

Mais des améliorations sont en cours, puisque depuis janvier 2017, Free Mobile bride petit à petit son réseau sur celui d'Orange. Ce léger progrès est dû à la signature d'un accord d'itinérance avec Orange, qui prendra fin en 2020. Il ne reste plus qu'à espérer que Free Mobile trouvera des solutions alternatives pour rester sur le podium des opérateurs mobiles les plus courtisés par les Français. Et ce, pas seulement grâce à ses tarifs.