Logo OfficeEasy

Les leaders des opérateurs mobiles en France

Depuis l’avènement du GSM en 1992, les opérateurs téléphoniques français n'ont cessé d'évoluer pour adapter constamment leurs offres avec les tendances du moment. Le précurseur de cette révolution du mobile est France Télécom qui lança Itineris, puis seulement quelques mois ensuite SFR suivit le mouvement avec sa propre offre. Il faudra attendre 1996 pour que Bouygues Telecom fasse surface avec des forfaits à tarifs compétitifs, provoquant ainsi un succès immédiat auprès des jeunes.

D'abord, les cartes prépayées, puis en 2004, la 3G fait son apparition au plus grand bonheur des utilisateurs de téléphone portable. Aujourd'hui, le réseau 4G gouverne le monde de la téléphonie mobile. Si un grand nombre d'opérateurs français ont vu le jour, peu sont finalement ceux qui restent pérennes dans le temps : Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile sont les leaders incontestés du réseau GSM en France.

Malgré leur offre commune en téléphonie mobile, ces quatre groupes possèdent bien des différences de parcours. Quoi de mieux que de faire un rapide tour d'horizon de nos leaders pour bien comprendre leur histoire, leurs services et leur stratégie.

Orange, l'opérateur mobile haut de gamme

À l'origine, l'opérateur mobile Orange appartenait à une société de télécommunication implantée au Royaume-Uni, pour devenir en 2000 une filiale du groupe France Télécom. Quelques années s'en suivent et le grand groupe qui détenait le monopole de la téléphonie fusionne avec Orange pour ne garder que le nom de ce dernier. En 2013, France Télécom disparaît complètement pour faire d'Orange son heureux dignitaire. Aujourd'hui, Orange, dirigé par Stéphane Richard depuis 2011, brille sur le monde entier avec plus de 260 millions de clients et une présence dans 29 pays.

Orange possède le réseau haut débit 3G et 4G le plus vaste de France. La preuve est dans les chiffres : 99 % de la population est implantée dans une zone d’éligibilité au réseau Orange, soit la meilleure couverture du territoire. Depuis février 2017, l'opérateur mobile a déployé un réseau 4G+ dans plusieurs villes françaises.

Les forfaits proposés reposent sur la notion haut de gamme de la marque, avec des prix à l'image du service offert. Grâce à son haut débit remarquable et à la qualité de son service, Orange est l'opérateur mobile le plus onéreux de France. Mais que les petits portes-monnaies se rassurent, des forfaits à prix réduit sont fréquemment proposés en opération spéciale.

SFR, l'opérateur qui dit allô au réseau

Implanté depuis plus de 30 ans dans le marché de la téléphonie française, SFR fait partie des grands noms du secteur. Le groupe a été à l'origine fondé par la Compagnie Générale des Eaux, puis fut racheté successivement par plusieurs autres grands groupes, avant de devenir aujourd'hui SFR Télécom. À noter qu'en 2018, SFR adoptera le nom de son actionnaire principal : Altice.

Le réseau SFR recensait en juin 2017 1 176 sites possédant la 4G en France, soit 88 % de la population. En ce qui concerne la 3G, le chiffre est tout autant faramineux : 18 977 sites actifs. Ces chiffres font de SFR un opérateur extrêmement performant, voire un des meilleurs du marché. C'est simple, plus de 99 % du territoire est couvert par le réseau.

À la différence d'Orange, SFR parvient à proposer des forfaits low-costs via sa marque annexe : RED by SFR. Des forfaits à 5 euros sont ainsi proposés pour les petits budgets. Mais SFR, c'est aussi 14 500 salariés, 14.5 millions de clients mobiles et plus de 8 milliards d'euros de chiffres d'affaires fin 2016. De quoi donner le tournis.

Bouygues Télécom répond à l'appel de la 4G

Fondé en 1994, Bouygues Télécom fait aujourd’hui partie des quatre grands opérateurs du marché. Depuis sa création, le Groupe a bien évolué en suivant de près les évolutions technologiques. En 2011, c'est l’avènement du mobile pour tous via la naissance de sa marque B and You, proposant des forfaits low-costs sans aucun engagement. La marque a rapidement fusionné avec Bouygues Télécom, mais l'offre de la marque fut totalement sauvegardée. Il faut ensuite attendre 2013 pour voir arriver le réseau 4G, qui permet à ce jour à Bouygues Télécom de se classer sur le podium des meilleurs opérateurs.

Parmi les autres opérateurs mobiles actuels, Bouygues Télécom possède aujourd'hui un des réseaux 4G les plus étendus : 85 % de la population française avec 34 % de couverture territoriale. Un peu moins que SFR ou Orange, Bouygues Télécom dispose de 9 801 sites actifs, mais le groupe a signé un accord avec SFR pour mutualiser le réseau, ce qui lui permettra d'obtenir 99 % de couverture d'ici 2018.

En termes de forfaits, c'est le forfait B and You qui propose le tarif le plus avantageux : 7,99 € par mois, et ce, sans engagement. Sinon, il y en a pour tous les budgets et toutes les envies. Ainsi, les gros consommateurs mobiles comme les plus petits pourront sans nul doute s'y retrouver.

Free Mobile, ou l'accès illimité aux bas prix

Free mobile a doublé sa vitesse de croisière depuis plusieurs années pour rattraper ses principaux concurrents. Et le résultat est là ! Grâce à des choix stratégiques risqués, mais gagnants, le groupe arrive en tête des opérateurs préférés des Français. Free Mobile a été créé en 2007, mais n'a commercialisé ses forfaits 3G qu'en 2013, puis la 4G en 2014. Et Free Mobile tape fort en proposant des forfaits inédits au tarif imbattable de seulement 2 € par mois. Basant sa communication sur la pièce de 2 euros, les consommateurs ont droit à 1 heure d'appel ainsi que 60 SMS chaque mois. Assez limité, mais suffisant pour les clients se contentant de peu.

Mais là où le bât blesse, c'est dans sa couverture réseau. Si le groupe dispose aujourd’hui d'une couverture équivalente à 88 % de la population française, il est encore bien en deçà de ses concurrents. Ce retard se prouve par les chiffres : seulement 7000 antennes sont déployées en 3G, soit 2 à 3 fois moins que SFR, Orange et Bouygues Télécom. Free Mobile se place également en dernière position en termes de couverture 4G, avec 7 816 sites actifs en France, soit une couverture de 65 % de la population.