Le répéteur GSM tri-bandes

Offrir à votre visiteur l’accès à la fois aux services de téléphonie audio et SMS ainsi que l’accès le plus rapide possible à Internet, c’est lui proposer à la fois la connexion en 2G/3G et 4G. Dans la gamme des produits disponibles, il est naturel de se tourner vers un matériel capable de faire les trois. Cela signifie dans les faits le voir booster trois bandes de signal radio. Ce qui sera disponible pour l’utilisateur nomade dépendra ensuite de ce que son opérateur propre de réseau met à disposition sur l’antenne relais située près de votre installation.

Dans les gammes de répéteurs GSM disponibles, l’amplificateur tri-bandes est donc central. On trouve dans les catalogues de kits amplificateurs proposés à la vente un très large choix, notamment pour ce qui est du nombre d’antennes intérieures incluses, donc de surface intérieure couverte. Des antennes supplémentaires sont généralement proposées en accessoires afin d’adapter chaque kit plus finement à votre besoin.

3 bandes et plus éventuellement

La notion de nombre de bandes de signal peut être aisément confondue avec le nombre de protocoles disponibles. En effet, à part les variantes intermédiaires (3G+, Edge, H+, etc.), il est bien d’usage de parler en France de couverture 2G/3G/4G. Les répéteurs tri-bandes sont capables de booster ces trois protocoles. Mais en terme de livraison de fréquences, les classiques 900 MHz, 1800 MHz et 2100 MHz sont partiellement complétés par d’autres bandes au fur et à mesure du développement et de l’évolution des utilisations.

Sur une antenne terrestre donnée et pour un opérateur donné, le signal 4G par exemple peut se trouver disponible sur la bande de 800 MHz au lieu des 1800 MHz. Si l’amplificateur n’offre pas cette bande de fréquences, alors l’utilisateur du portable en intérieur ne pourra pas obtenir de connexion réseau 4G, bien qu’à la fois la couverture du relais et son téléphone en soient capables. Dans les faits, la situation évolue assez régulièrement à la demande des opérateurs.

Cinq bandes de fréquences sont réellement largement allouées au réseau de téléphonie mobile : 800/900/1800/2100 et 2600 MHZ. Les protocoles disponibles sur chacune d’elles évoluent régulièrement. Les bandes allouées à la 4G voient leur encombrement augmenter avec le temps alors que l’utilisation de la 2G et même de la 3G plafonne voire régresse. Les autorités organisent donc au fur et à mesure les autorisations d’utiliser les trois principaux protocoles sur les cinq bandes disponibles. L’avantage d’un amplificateur GSM adapté à toutes les bandes est à la fois d’être certain de servir de répéteur à tous les signaux disponibles sur les antennes relais et d’être déjà compatible avec les évolutions prévisibles.

Un type d’amplificateur destiné à durer

Dans le futur (à partir de l’horizon 2020 bien que quelques tests locaux soient en cours dès 2017), la 5G devrait se déployer. Elle utilisera des bandes de fréquences différentes des signaux actuels. Sa généralisation ne se fera pas réellement avant la fin de durée de vie d’un matériel électronique tel un amplificateur GSM. D’autre part, le débit de données proposé par la 4g dans de bonnes conditions de réception fait qu’il n’y a aucune urgence à se soucier de cet horizon.

Si les aspects de connexion Internet mobile ne sont pas fondamentaux pour vous, vous pouvez également opter pour un matériel de moindre prix : un répéteur bi-bandes.