Logo OfficeEasy

En quoi consiste le réseau 3G ?

Lorsqu’Alexander Graham Bell présenta ses théories et ses travaux sur le téléphone et la communication à distance vers 1876, il suscita l’intérêt de toute la communauté scientifique.

On parla alors d’ingéniosité, de génie et même de révolution. Il s’agissait effectivement d’un concept unique. Mais on était encore loin de la téléphonie mobile et des différents types de réseaux GSM qui allaient suivre.

Parmi ces réseaux mobiles en constante évolution, la 3G est une norme de télécommunication à haut débit, qui reste un service largement proposé par un grand nombre d’opérateurs en France comme Orange ou Free mobile.

En effet, nombreux sont les clients de ces entreprises qui utilisent la 3G sans en connaitre la teneur. Quelles sont donc les caractéristiques de ce réseau ?

L’histoire de la 3G

Le réseau mobile était déjà bien implanté avant l’arrivée de la 3G. Comme son nom l’indique, il s’agit de la troisième génération des types de réseaux sans fil, annonçant la fin du standard GSM, plus connu sous le nom de 2G.

Elle fut impulsée au début des années 2000, sous l’action de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) avec le sigle IMT-2000 qui va désigner l’ensemble des technologies d’accès radio et de réseaux cellulaires de la troisième génération.

La 3G n’est pas immédiatement intégrée à l’utilisation grand public, à cause des nombreuses limites techniques de l’époque (autonomie insatisfaisante des mobiles, l’instabilité des antennes, etc.)

Ce n’est qu’en 2004 que la 3G débarque en France sous l’action de l’entreprise SFR, suivie dans la foulée par Orange.

Caractéristiques du réseau 3G

De nombreux critères définissent le réseau 3G, conformément aux normes de l’IMT-2000 de l’Union internationale des communications.

Les bandes de fréquences du réseau 3G

Le réseau de troisième génération utilise des bandes de fréquences différentes de celles des générations précédentes.

  • Pour le duplex temporel TDD : 1885 à 1920 Mhz (bande de 35 Mhz de largeur) et 2010 à 2025 Mhz (bande de 15 Mhz).
  • Pour le duplex fréquentiel FDD : 1920 à 1980 Mhz (pour le débit ascendant de 60 Mhz) et 2110 à 2170 Mhz (pour le débit descendant).
  • Pour les bandes satellites : 1980 à 2010Mhz (pour le débit ascendant de 30 Mhz) et 2170 à 2200 Mhz (pour le débit descendant de 30 Mhz)

Les fréquences dans la bande des 900 Mhz ont été attribuées plus tard en France et en Europe. D’autres bandes seront disponibles pour l’Asie et d’autres régions.

La 3G ordinaire ou UMTS (Universal Mobile Telecommunications System)

Les débits théoriques de la norme UMTS sont fixées de la manière suivante par l'Union Internationale des Télécommunications:

  • 144 Kbit/s dont la couverture s'étend en zone rurale.
  • 384 Kb/s dont la couverture convient pour une utilisation urbaine.
  • 1,9 Mbits/s pour le mobile.
  • Elle peut compter jusqu’à 4Mbits/ dans une zone de couverture totale pour une utilisation fixe.

Évolution de la 3G

À partir de 2007, le réseau 3G et la norme UMTS ont connus une évolution considérable. On parle ici alors de 3G+, ou de 3,5G, utilisant les acronymes HSPA (high speed pack access) HSPA+ et DC (Dual Career) HSPA

Cette évolution permet d’atteindre des débits théoriques maximums allant jusqu’à 42 Mbit/s.

Le réseau 3G annonça l’arrivée de l’utilisation du haut débit sur mobile. Ses limites permettent d’ouvrir la voie à la génération suivante nommée 4G.