Qu’est ce qu’un amplificateur gsm ?

stella doradus

La couverture gsm en France est ce qu’elle est : dense en agglomération et relativement diffuse avec des zones blanches sur le reste du territoire.

De plus bon nombre de locaux professionnels sont, de part leur taille ou leur emplacement, mal couverts par les réseaux opérateurs, en résulte des pans entiers de batiments ou il est difficile de recevoir la 4G pourtant devenu indispensable dans un grand nombre de métiers. 

La solution ? Un amplificateur gsm.

De quoi est composé un amplificateur de réseau mobile ?

Ce type de de produit comporte toujours trois éléments connectés entre eux par du câble coaxial (afin de ne pas perdre de puissance ou de qualité de signal) : une antenne de réception, un amplificateur afin d’améliorer le gain, une antenne répétrice diffusant le signal sur une zone donnée.

1- L’antenne externe

Elle peut être de différents types : plate omnidirectionnelle, monodirectionnelle « yagi », omnidirectionnelle à tube, cela dépendra de l’environnement et de la distance des antennes opérateurs à proximité. Fixée sur un point haut ou en façade, cette dernière sera orientée vers l’antenne opérateur la plus proche et permettra de capter le signal ascendant et descendant de cette dernière.

2 - L’amplificateur gsm

Celui-ci sera choisi en fonction des fréquences opérateurs à traiter, en effet, les 900, 1800, 210 Mhz peuvent être ou non utilisées par les opérateurs et à moins de disposer d’un booster gsm 5 bandes, plus cher, un amplificateur gsm mono bi ou tri bandes devra être choisi de façon précise afin de correspondre aux fréquences opérateurs mobiles à portée.

L’objectif principal de cette pièce est d’améliorer le signal. Cette amélioration calculée de dB est donc appelée Gain. Le gain d'un amplificateur de réseau mobile peut varier selon la qualité du signal capté et devra être précisément déterminé par un logiciel interne au produit afin, d’une part de permettre à l’installation de fonctionner correctement (risque d’effet loop entre l’antenne externe et externe) et de ne pas perturber le réseau public (trop de gain amènerait des téléphones mobiles à l’extérieur du bâtiment à se connecter à votre installation). Le choix d’une grande marque comme Stella Doradus est donc obligatoire si l’on souhaite bénéficier d’une installation parfaitement fonctionnelle.

3- Les antennes internes

les modèles de marque émettent un signal faible et sécurisé du point de vue sanitaire (inférieur à la puissance d’un smartphone) à même de couvrir une grande pièce ou un étage de 80 m2 avec cloisons légères.

Ces dernières peuvent prendre la forme d’antenne plates murales ou de plafonniers.

Schéma d'installation d'un répéteur gsm